Villazón & Terfel, TCE

Programme du concert

Verdi: Vespri siciliani – ouverture, MacbethAh la Paterna mano (RV), OtelloCredo (BT)
Tchaikovski: Eugene OneguineKuda, Kuda (RV)
Wagner: TannhäuserO du mein holden  Abendstern (BT)
Rossini: L’Italiana in Algeri – ouverture
Verdi: Don CarloDio, che nell’alma infondere (duo)

Entracte

Gounod: FaustA moi les plaisirs (duo)
Bizet: CarmenChanson bohémienne
Gounod
: FaustLe Veau d’or (BT)
Gounod: Polyeucte – Source délicieuse (RV)
Fauré: Pavane
Bizet: Pêcheurs de PerlesAu fond du temple saint (duo)
Bis: No puede ser (RV), Mélodie anglaise (ou galloise) (BT), Granada (duo)

Le concert avait lieu dans le cadre des “grandes voix” et l’affiche prestigieuse avait rempli en totalité le TCE.

Le programme, dévoilé à la dernière minute, était bien sûr destiné à mettre en valeur au mieux les qualités des 2 artistes, séparément et ensemble, et le résultat fut ,à mon sens, à la hauteur des espérances d’un public conquis et absolument ravi.

Je préfère oublier la qualité très moyenne du Prag Philharmonia (que j’avais déjà constatée lors du concert Flórez/Villazón en Juillet dernier), dirigé cette fois par un ami de B. Terfel, le chef gallois G. Jones. Je ne suis pas sûre qu’il dirigeait vraiment… en tous cas, cela n’aidait guère les chanteurs (trop fort ou pas assez !). Peut-être un manque de répétitions?

tce-09-018Foto: Catherine

Heureusement, les deux artistes ont vaincu cet obstacle et ont donné un vrai spectacle, dans tous les sens du terme : 2 voix magnifiques au service de chefs d’oeuvre de l’Opéra et surtout deux artistes totalement impliqués dans leur interprétation. Je ne doute pas qu’ils préfèrent l’un et l’autre incarner les rôles dans leur contexte, mais ils savent faire partager l’intensité de leurs émotions et je retiendrai ici ce qui m’a le plus touchée, personnellement:

  • Un Lenski d’exception par Rolando Villazón qui domine à la perfection ce rôle et en donne une interprétation de plus en plus subtile.
  • Un formidable WolframBryn Terfel déploie une aisance et une intelligence vocale confondante.
  • 2 duos: Don Carlo et les Pêcheurs de perles où 2 voix, en parfaite osmose, se répondent merveilleusement et se mettent en valeur réciproquement.

Beaucoup d’émotion durant ce concert; une petite “récréation” (inattendue) avec le duo de Faust où les 2 complices se sont bien amusés (le public aussi) et une belle rencontre musicale qui, je l’espère, se reproduira souvent.

tce-09-0221Foto: Catherine

BRAVO à tous les 2 !

Catherine

P.S. Les “tousseurs” que vous appréciez tant à Barcelone étaient venus en nombre et ont eu la grande bonté de  se “défouler” pendant les intermèdes orchestraux. Ouf !

Publicado el 18 enero 2009 en General y etiquetado en , , , , , . Guarda el enlace permanente. 2 comentarios.

  1. Gracias por tu crónica, Catherine…

    Lo de los tosedores parece que es una plaga…

  2. pilar catalan

    Y tanto…
    Es una plaga..

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

A %d blogueros les gusta esto: